Menu
Consultations au cabinet ou à domicile
Du lundi au vendredi de 8h00 à 19h30 - Le samedi de 8h00 à 12h30 - Uniquement sur RDV
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les techniques d'ostéopathie : quelques explication pour comprendre comment ça marche

Les techniques d'ostéopathie : quelques explication pour comprendre comment ça marche

Le 17 octobre 2016
Dans cet article, vous trouverez quelques explications sur les techniques les plus fréquemment utilisées en séance d'ostéopathie, leur principe et comment elles fonctionnent. Elles n'auront plus de secret pour vous !



En ostéopathie, chaque technique a un intérêt et une indication. Le choix de la technique à employer en consultation dépend principalement du patient, le but étant de trouver la technique la mieux adaptée pour vous à ce moment précis.

 

Les techniques structurelles, qui font craquer

 

Quand on parle d'ostéopathie on pense forcément à celles-là !

En pratique, l'ostéopathe amène l'articulation au maximum d'amplitude dans le sens de la correction (du côté qui bouge le moins), sans douleur, à ce moment il effectue un mouvement vif et de faible amplitude : c'est le crack. Le but ici est de surprendre le système nerveux et créer une boucle réflexe qui va corriger l'articulation et détendre les muscles autour. Attention toutefois, le crack n'est pas révélateur, parfois l'articulation ne fait aucun bruit bien que la technique ait fonctionné...

Ces techniques ne sont pas indiquées chez les jeunes enfants ou les personnes ayant de l'ostéoporose. On peut alors les remplacer par des techniques dites d'énergie musculaire, dans ce cas on utilise l'action des muscles autour de l'articulation pour la correction en demandant une participation active au patient.

 

Les techniques fonctionnelles

 

Ces techniques utilisent les fascias ou aponévroses, ce sont les enveloppes qui entourent les muscles, organes, etc. Il est possible de travailler tout le corps par cet intermédiaire.

Les nerfs ainsi que les vaisseaux sanguins passent à l'intérieur des fascias, vous pouvez donc en déduire qu'en travaillant un fascia qui entoure un organe, ce dernier sera ensuite mieux innervé et vascularisé, il pourra ainsi assurer pleinement sa fonction et ne plus vous faire souffrir. Ceci vaut également pour un muscle, une articulation.

Les fascias se retrouvent en dysfonction ostéopathique lorsque le corps n'a pas été en mesure de dissiper l'enegie mécanique reçue, soit par un choc important ou simplement les multiples sollicitations du quotidien.

En pratique, l'ostéopathe palpe avec un toucher plus ou moins léger les structures qui dysfonctionnent, celles-ci vont se mettre en mouvement et, au fur et à mesure, libérer l'energie qui était accumulée. Cette libération peut provoquer une sensation de chaleur le plus souvent.

 

L'ostéopathie viscerale

 

L'ostéopathie viscérale va pouvoir agir sur tous vos organes du thorax (coeur, poumons), du ventre ( et du petit bassin.

Les organes s'attachent aux structures osseuses par l'intermédiaire de ligaments, c'est pourquoi un mauvais fonctionnement des organes peut avoir des répercutions sur votre squelette, et inversement.

Ils s'attachent aussi entre eux et sur le diaphragme, vous pouvez donc en cas de problème développer des troubles du transit, des infections urinaires ou gynécologiques et bien d'autres symptômes.

L'ostéopathie viscérale a pour but de redonner de la mobilité aux organes, ce qui aura pour conséquence d'améliorer leur fonction et ainsi calmer vos douleurs ou autres désagréments.

En pratique, pour ma part, j'utilise plutôt des actions directes pour étirer un ligament, relâcher des muscles et redonner aux organes toute leur mobilité.

 

Le crânien : comment ça?

 

Les os du crâne et les membranes ont chacun un mouvement propre qui est induit par les fluctuations du liquide céphalo rachidien (LCR), du crâne jusqu'au bassin.

Ces flutuations sont des mouvements rythmiques d'expansion/rétraction qui mobilisent les os du crâne en flexion/extension ou en rotation externe/interne.

L'ostéopathe peut agir sur les os en question, les membranes intra et extra-craniennes, ou de manière plus globale sur la poussée du LCR elle-même.

Concrètement, c'est une palpation très légère qui va être appliquée sur votre crâne, les mouvements des os du crâne étant quasiment imperceptibles, il est peu probable que vous ressentiez quelquechose à ce moment. Mais les résultats parleront d'eux-mêmes !